"La vigne reste et les vignerons passent, merci à eux pour le magnifique travail de conduite qu'ils nous offrent" Cédric - Amateur de bons vins et de grands terroirs"

 

Chambolle Musigny Les Chardannes 2011 Domaine des Beaumonts (dégusté le vendredi 12.06.2015)

Echezeaux 2001 Domaine Romanée Conti (non carafé-dégusté le vendredi 05.07.2013)

D'emblée le côté tuilé fatigué du vin apparait, au nez la "patte du domaine" est là sans force, les notes d'évolution corresponden à la robe. En bouche, l'équilibre est là, beau, encore un peu de fruit après 1/2 heures aération. La bouche reste longue et suave, mais quand même tendue. Bouteille décevante, une fois de plus......

Domaine Goerges Noëllat à Vosne-Romanée (dégustés au domaine le jeudi 30.08.2012)

Nous avons dégusté les vins de ce domaine le jeudi après-midi avec un client anglais. Une fois de plus, nous avons été bluffé par la qualité des cuvées dégustées sur fûts pour le millésime 2011. Etant assez difficile comme millésime, peu de vignerons ont su trouver un équilibre et une "trame" dans leur domaine. Maxime Cheurlin vigneron sur ce magnifique domaine a vraiment vraiment fait de très beaux vins. Comme je l'annonçais sur les 2010, ce domaine produit des vins d'une grande élégance propre à Vosne. D'abord des notes florales et fruitées, puis de la minéralité, un très belle structure et surtout un bois qui s'est maintenant fondu et qui "accompagne" le vin sans le marquer comme nous l'avions ressenti au printemps en dégustant la première fois. Pour preuve les Beaux Monts avec une belle présence alcoolique, précédée par une robe rubis foncée et du vin, du vin, des épices quelle belle promesse, dans la ligne des vins du domaine Rouget! Sans parler des Petits Monts "ma favorite", cette parcelle est située au-dessus des fameux Cros Parantoux et présente également toute la minéralité dans le pinot que l'ont retrouve dans ce magnifique coin de vignes béni des dieux c'est sur! Il n'est pas même de mes compétences de vous apportez un commentaire sur les grosses cuvées comme les Echezeaux et Grands Echezeaux du domaine, tant le travail est bien fait, Bravo Maxime!

Clos des Augustins - Famille Mézy - Coteaux du Pic Saint Loup (dégustés au domaine le 28.07.2012)

Bambins Rosé 2011: Robe assez pâle, très beau nez, franc, frais, un vin de très grande soif.

Bambins Blanc 2011 : Le nez est dominé par le vermentino (60%) avec son côté typé de poire, pêche mûre, épices douces légèrement soujacent, typique des malvoisie, ce vin est gourmand, il "rempli" la bouche, pas lourd, il se termine sur une belle pointe fraiche d'acidité très bien placée, un vin extra comme dirait un très bon ami  !,

Bambins Rouge 2010 : D'emblée un très joli nez marqué par les fuits mûres, vin très gourmand, frais et ample, très joli "petit" vin, un des meilleurs dégustés dans cette palette de prix, ceci sans contestation, ce vin ira avec tout et dans toutes les occasions, même en vin "ouvet", il gardera sa fraîcheur après un grand moment d'ouverture.

Joseph 2010 : Nez de tilleul, yaourt nature frais, un peu de corn flakes, vin ample et bien présent en bouche, chardonnay bien fait, relevé par la Roussanne et la Marsanne, qui amène ce côté miellé un peu fruit sec, j'adore!! ce vin est bien présent en bouche et propose une très belle longueur, un vrai régal pour les amateurs.

La Lueur du jour 2010 : D'emblée un nez de résine (la poix comme dans le temps !) ensuite fruits sec abricotés presque, un petit côté vert - chèvrefeuille, miel de forêt, la bouche est gourmande avec également une belle fraîcheur par son support acidité. Ce vin est vraiment bon!

Gamin Rouge 2010 : Vin typé Syrah, reflets violets dans le verre, superbe, le nez est bien fruité, frais, la bouche est bien dosée, passage subtil dans les fûts, un vin de valaisan me dirait un ami !, Ce vin est parfait pour mettre sur des grillades ou viandes.

L'Ainé 2008 : Déjà au nez, j'ai dit à Roger, celui-là j'en veux, Frédéric sourillait... tu parles, c'est un vin tellement bon ! ce vin est bleuffant, son côté très "Rhône" me laisse à penser que "planqué" dans une dégustation de grosses quilles des vins du Rhône il est capable d'en découdre avec des vins dont les prix sont assez ... hauts! Ce vin a tout, le fruité, l'amplitude, la fraîcheur, le boisé discret et fondu et qui accompagne le vin mais ne le suppléé pas, du velours en bouche avec cette fraîcheur présente dans tous les vins de Frédéric, ce qui amère à un simple et terrible conclusion, ce vin va faire des accros.. et pour le prix pas besoin d'aller taper des Hermitages très chers !!

Château Martet 2007 (dégusté le 06.04.2012)

Déjà à l'oeil la robe est limpide, claire, pourpre, le nez est d'emblée clair Merlot typé, pour ceux qui"pratiquent" les vins de la famille Mitjaville pas de doute on est dans le créneau construit par Louis, un nez frais, mûre, cassis, beurré, presque truffé, la bouche est souple carressante, un vin qui se boit tout seul comme le soulignait un convive, pas de défaut, une bouteille droite, franche dans le trame du millésime, malheureusement décrié, pour moi une belle bouteille avec rapport qualité prix incroyable, on en redemande, bravo Loulou!!

Chambolle Musigny 1er Cru les Cras 2009 Domaine G. Roumier (dégusté le 01.03.2012)

Une fois encore, la "critique" de cette bouteille est compliquée tant on se trouve dans les limites de la perfection, ce Chambolle est tout à la fois, précis, concret, on se retrouve parfaitement dans ce sol de calcaire qui nourrit cette vigne, son nez m'a paru très floral avec des notes de pâquerettes et violettes écrasées, vraiment magnifique, le côté fruité vient à l'ouverture après le passage en carafe. Dans la bouche on retrouve du gras, pas lourd, précis, dentelle (féminin). La fin de bouche est comme toujours incroyablement longue et complexe. Cette bouteille est vraiment un des tops de ce village magnifique. Bravo Christophe! que du bonheur!

Domaine Bernard van Berg à Meursault (Di Jin Wines SA importateur exclusif pour la Suisse)

Le domaine situé à Meursault est conduit en complète symbiose et respect de la nature, conduite de la vigne particulière, notamment en Echalats (la vigne grimpe autour d'un piquet contrairement à la taille Guyot où elle suit un fil de fer), cette technique permet au vin de s'aérer plus facilement et résiste mieux aux maladies notamment. Ce domaine produit un équivalent des vins de "garage" dans le bordelais, tant les vins de M. van Berg sont représentatifs de son travail d'artiste dans les vignes.

Tous les vins du domaine sont hors normes, déconcertants en dégustation, un fruit gras, très présent, toujours de la finesse et de la fraîcheur ce qui évite parfaitement des vins lourds ou confiturés. Chaque bouteille est précieuse car particulièrement rare et difficile à obtenir tant la production est limitée. Un domaine à suivre à l'avenir c'est sur...!

Domaine Fichet Jean-Philippe  à Meursault (Di Jin Wines SA importateur exclusif pour la Suisse)

Lors de la première dégustation de la cuvée Le Tesson en 2006, notamment au nez, j'ai dans les 2-3 premières secondes pensé "tiens voilà un vin de Jean-François Coche Dury", puis le fruité, la fraîcheur notamment liée à une présence de bois quasi inexistante, m'a invité à goûter le vin et là, directement j'ai pensé "je dois absolument pouvoir représenter ce vin dans mon assortiment", ce que j'ai maintenant la chance de faire.! Notons ici que le bois neuf à disparu de la vinification depuis 2008 (5% encore à cette année là), ceci pour faire place à des barriques d'1 vin ou de 2 vins (années). Vous pourrez voir si vous avez la chance de déguster dans ce beau domaine, des foudres de 500 litres, tonneaux magnifiques, qui rappellent les caves "de dans le temps"comme le suggérait un ami!

Le meilleur résumé pour expliquer la qualité des vins construits par le domaine Fichet se retrouve dans sa cuvée Bourgogne vieilles vignes (vignes situées sous les 1er crus). Lors de la dégustation de cette cuvée sur le millésime 2010, le 8 février 2012, ceci en cuve avant la mise en bouteilles, le vin s'est révélé extrêmement gourmand , frais, très chardonnay, charnu avec une acidité fondue, un bois en support parfait, pour un vin d'appellation régionale, facilement un niveau de Meursault village! Toute la dégustation des 2010 a été guidée par cette émotion que l'on recherche sur les vins blancs de Bourgogne, fruités, frais, gourmands, parfois avec une peite pointe de salinité (Chevalières), toujours une très belle fraîcheur, des fûts qui ont amené le côté boisé que l'ont aime juste là, discret et pas lourd, car parfois pouvant être cacheur pour le vin. Un très beau domaine qui sera je pense très vite prisé des amateurs, notamment les aficionados du domaine Coche Dury. Merci Jean-Philippe pour cette magnifique dégustation.

Domaine Emmanuel Rouget à Flagey-Echézeaux

Ce domaine fait indiscutablement partie des incontournables de la Bourgogne. Digne successeur du génial et feu Henry Jayer, M. Rouget a su tirer partie de la quintessance des terroirs qu'il conduit. Ce domaine ne déçoit jamais, dans les millésimes difficiles comme 2007, le vigneron a su faire des vins magnifiques qui se boivent bien maintenant et qui par leur support acidité ont un très bel avenir. Quant aux grands millésimes comme 2008 ou 2009, les vins sont magnifiques de finesse, pas de confiture, juste des pinots parfaits.

Lors de la dégustation du millésime 2010, le 7 février 2011, ceci en compagnie du fils d'Emmanuel, soit Guillaume Rouget, lequel reprend gentillement la conduite des vignes, nous avons pu à nouveau nous rendre compte de la qualité des vins produits par ce domaine. D'emblée les cuvées "génériques" comme les Côtes de Nuits, Savigny et Nuits St Georges se sont annoncées magnifiques, du fruit, du caractère et de la longueur, déjà sur ces vins là ça partait bien! De plus, Guillaume nous a fait gouter un Nuits sur fût d'1 vin, pour moi meilleur que sur le fût neuf (question de goût), ceci n'enlevant rien au Nuits sur le neuf, juste très intéressant pour la comparaison!! Toute la dégustation s'est montrée généreuse, splendide de finesse, un Beaumonts très frais, fruité, des tannins fins, un très beau vin, pour moi meilleur que 2009. L'Echezeaux se distingue chaque année mieux (pour moi) lorsqu'on le déguste sur fût et peu après la mise en bouteilles, ceci en rapport au Cros Parantoux, ce qui m'avait particulièrement frappé en 2009. En 2010, déjà le Cros Parantoux met tout le monde d'accord, "poussez-vous les gars j'arrive", ce vin est un monstre!! Ce qui n'enlève rien à l'Echezeaux qu'il faudra absolument avoir dans la cave d'un grand collectionneur (mais surtout amateur). En revanche, jusqu'à 55% de vin en moins dans ce millésime, alors pour en avoir...! Merci Guillaume, un très bon moment de dégustation!

Vosne 1er cru Cros Parantoux 1994 E. Rouget  (dégusté le 18.02.2012)

Robe légèrement tuilée, nez avec en premières notes un peu de "poussière", puis très très vite des notes de fruits, furtives, fruits rouges, c'était marqué par un gout particulièrement agréable de foin, légèrement truffé, pas de présente alcooliique, un peu d'amerture en fin de bouche, mais quasi pas dérangeant, ce Cros Parantoux est une merveiille, très typée de la cuvée de ce vin, magniifique, dernière bouteille!!. Bravo M. Anthony une très belle sélection comme vous savez le faire, un prix vraiment raisonnable, avec en relève un fils bien affuté sur les vins présentés à la carte (mais bien sur autant sur les magnifiques fromages), un vrai plaisir!!! Mais surtout bravo à Emmanuel Rouget pour cette bouteile incroyablement bonne et gourmande, et pleine de fraicheur après 18 ans.

Péby Faugères 1996 (dégusté le 18.02.2012)

D'emblée la robe annonce la couleur, pas de transigeance avec le temps, aucune note d'évolution, perturbant, fruité comme un jeune vin, riche, gourmand, d'une pureté incroyable, sans acidité, une longueur en bouche incroyable, ce vin est magnifique et à mettre de côté si vous désirez avoir une "grosse quille" dans votre cave, le prix étant relativement modéré, une fois de plus un client vient de suivre mes conseils et tout est vendiu, bravo François!!

Chambertin 2001 domaine Trapet (dégusté le 02.02.2012)

Robe rouge rubis, aucune note d'évolution, encore marqué par le bois (torréfaction), des notes lactées très agréables, presque yogurt, magnifique, un tout petit peu de réduit (à carafer impérativement), en bouche le côté eau-de-vie griottes ressort, kirch, un beau gras en bouche, un brin séchard en fin de bouche, mais pas du tout dérangeant, vin magnifique, garde certaine sur ce vin. Bravo au domaine, un viin typé Pinot sans détours comme on le demande, magnifique maintenant, de plus sur un millésime décrié et "tendu" selon les dégustateurs "confirmés", nous avons vraiment aimé ce vin, surtout dégusté derrière un Rhône complétement inexistant, ce n'était pas partie gagnée!